Le couple et le labrador

Un jour , un couple arrive sur mon terrain d'entraînement pour chien.

Je vois la dame un large pansement sur le visage , je lui dis <<ça c'est le dernier bisou du soir , comment le savez vous me réponds t'elle , question d'habitude >>.

Vous l'avez deviné , il s'agissait d'une morsure au visage ayant occasionnée 18 points de sutures.

Ces personnes m'étaient envoyées d'urgence par leur vétérinaire.

Le chien mordeur : un labrador de 17 mois.

Les morsures au visage sont dans la majeure partie des cas dues à des embrassades du chien. Je précise qu'ici le chien était un mâle.

Les chiens mâles mordent leurs maîtresses uniquement lorsque celles ci se montrent excessives dans les relations affectives qu'elles imposent à l'animal (tyrannie).

Le risque de morsure du chien excédé par la fréquence des prises de contact existe des que l'on s'occupe de lui verbalement et visuellement. Le risque de morsure augmente encore lorsque l'on caresse le chien , il augmente encore lorsque le chien est caressé sur un territoire qu'il s'octroie , le risque augmente encore lors d'embrassades , l'oeuil de l'autre violant son territoire intime : inacceptable.

Et l'on peut dire que la goutte d'eau déborde du vase au dernier bisou du soir , toute la journée le chien à subit des tortures psychoaffectives et au moment même d'aller se coucher , jusqu'à la dernière minute la maîtresse ne peut s'empêcher une dernière fois de s'occuper de son animal qui de plus est à son endroit de couchage.

Par des mots simples mais recherchés , j'explique à la maîtresse le processus ayant engendré l'accident : elle me dit <<je comprends maintenant pourquoi depuis 8 jours avant de mordre mon chien me fuyait>>.

Il serait trop long ici d'expliquer le processus thérapeutique mais je peut vous dire qu'aujourd'hui les relations entre ce chien et ses maîtres se passent à merveille.

Conclusion de cette histoire : trop aimer son chien n'est pas l'aimer , il va en souffrir et cette souffrance peut l'emmener à développer des comportements régulateurs.

Les labradors ne sont pas des anges.

Les éducateurs canins ont beaucoup de problèmes avec les labradors. Ces chiens sont souvent hyperactifs par déficience partielle ou totale de leur phase d'apaisement parce que souvent enlevés trop tôt à leur mère chienne. Ces chiens souffrent également d'être confinés , choyés , maternés en des salons : ils en développent souvent une anxiété de séparation avec destructions en l'absence des maîtres associée à une supériorité hiérarchique à leur profit (voire article sur chien destructeur).

Le labrador est un chien ayant été sélectionné pour des aptitudes de rapports de gibier d'eau : il à donc dans ses gènes l'amour des grands espaces. Les propriétaires de labradors les ayant pour des activités utilitaires n'ont pas de problème avec eux , ils sont ici dans leur élément. Le labrador lorsqu'il est educqué et qu'on lui offre une vie équilibrée est plutôt un chien gentil.
Le labrador est actuellement la seconde race après le berger allemand préférée des français. C'est un chien à la mode et on le prend en pensant que comme c'est un labrador il n'y aura pas de problème : énorme erreur , des histoires vraies et parfois dramatiques avec labradors , j'en ai plein ma musette , je vous en raconterai d'autres. Croyez moi ces chiens supportent mal la vie citadine et il faut absolument pour leur bien être ne pas faire ni croire n'importe quoi.

Il ne faut pas se fier à cette image 1 seul sur mille à ces aptitudes. Réfléchissez bien avant de le prendre.